Ateliers 

Après l'invasion de la Parthiène, Arsaces Ier choisit Nisa pour capitale. C'est donc à Nisa, en toute logique, que sont émises les premières drachmes parthes. Par la suite, à mesure que les Parthes étendent leur sphère d'influence, de nouveaux ateliers monétaires entrent en fonction : d'abord Hécatompylos, puis Arsacia (Rhagae) ; ensuite Ecbatane, qui commence à frapper modestement, puis Séleucie, qui en plus d'émettre quelques drachmes initie la frappe de tétradrachmes pour Mithradates Ier. Il faut d'ailleurs noter que Séleucie ne produira pas d'autres drachmes que le rare type S.13 pour Mithradates Ier, et le beaucoup plus rare encore type S.17.4 pour Phraates II, mais restera, à quelques exceptions près, l'unique atelier monétaire à produire les tétradrachmes des souverains arsacides.
La production de certaines cités est de courte durée : on ne connaît pas de monnaie frappée par Hécatompylos qui soit postérieure à Mithradates Ier et il est probable que l'activité de l'atelier de Tambrax se limite au règne de Phraates II.

Pendant plus d'un siècle aucun signe distinctif ne renseigne sur l'atelier de frappe d'une monnaie. Les premières indications concernant la cité émettrice apparaissent sur une intéressante série de drachmes de Phraates II, à l'avers derrière le buste, de façon abrégée : TAM pour Tambrax, NI ou NICAIA pour Nisa, APEIA pour Aria, et les très rares EΠAP et AΠA , uniques preuves du fonctionnement des ateliers d'Epardus et Apamée. Certaines monnaies de la même série portent des caractères qui ne permettent pas, dans l'état des connaissances actuelles, de déterminer l'atelier.
Les types S.24 et S.26 de Mithradates II présentent un grand nombre de variétés de monogrammes, certains très complexes, à l'avers et au revers. On observe parfois deux voire trois monogrammes sur la même drachme. Mais la signification de ces monogrammes n'est hélas pas clairement établie. On peut seulement supposer que, comme sur les monnaies séleucides, certains sont la marque des magistrats responsables de la frappe, d'autres pouvant indiquer l'atelier (voir aussi : monogrammes divers). Ce n'est qu'exceptionnellement que la lecture est évidente : NI pour Nisa.

  PHRAATES II (132-126)   MITHRADATES II (121-91)
AT201 AT200 AT202 AT203 AT205 AT204
Photo C.N.G. Photo Peus Photo C.N.G. Photo C.N.G. Photo Peus Photo Peus


Sur les types S.27 et S.28 de Mithradates II tout monogramme disparaît. Les drachmes de Gotarzes Ier, Sinatruces et Mithradates III n'en portent pas davantage.

Il faut attendre Arsaces XVI (75-62) pour qu'une série remarquable de très rares drachmes affiche à nouveau, cette fois en totalité, le nom de la cité émettrice. C'est le seul cas dans le monnayage parthe où figure aussi clairement le nom de l'atelier monétaire, grâce à l'ajout d'une ligne supplémentaire à droite du revers. On trouve les inscriptions ENPAΓAIC (Rhagae, S.30.18), MAPΓIANH (Margiane, S.30.21), TPAΞIANH (Traxiane, S.30.22), NICAIA ou NIΣAIA (Nisa, S.30.24), APEIA (Aria, S.30.25), ainsi que la mention KATA CTPATEIA ("en campagne") pour les ateliers itinérants (S.30.28 & 29).

ENPAΓAIC   MAPΓIANH   TPAΞIANH   NICAIA   APEIA   KATA CTPATEIA  
AT22 AT81 AT91 AT43 AT62 AT53

Sous Phraates III une dizaine de cités se répartissent la production monétaire. Une innovation importante est adoptée : toutes les drachmes sont désormais agrémentées au revers d'un monogramme qui désigne le nom de l'atelier, ce monogramme étant le plus souvent formé par deux ou trois lettres du nom de la cité émettrice (M, Θ et T pour Mithradatkart ou Rhô et Gamma pour Rhagae par exemple).

Ces monogrammes permettent de différencier l'atelier monétaire jusqu'au milieu du Ier siècle après J.-C., mais pas au-delà. En effet, bien qu'il soit probable qu'un certain nombre d'ateliers fonctionnent toujours, le monogramme d'Ecbatane se répète ensuite au revers de toutes les drachmes parthes (exception faite des quelques unes qui portent la marque de Margiane). On peut en conclure que ce monogramme perd, avec le temps, le rôle qui lui avait été assigné un siècle plus tôt.


MONOGRAMMES
au revers des drachmes
        ATELIERS
Ecbatane Rhagae Mithradatkart Kangavar Nisa Suse Laodicée Margiane Traxiane Aria Artemita Itinérants Ecbatane Rhagae Mithradatkart Nisa Suse Aria Margiane Traxiane Laodicée Kangavar Artemita Hekatompylos Tambrax Séleucie
Haut de page Monogrammes divers Ateliers orientaux Page d'accueil

  ECBATANE
AT10 AT11 AT12 AT13 AT14 AT15

  RHAGAE   LAODICÉE   KANGAVAR
AT20 AT21 AT100 AT101 AT110 AT111

  MITHRADATKART   NISA
AT30 AT31 AT32 AT40 AT41 AT42

  SUSE
AT140 AT141 AT142 AT143 AT144 AT145
 
AT146 AT147 AT148 AT149 AT150 AT151

  ARIA   ARTEMITA   TRAXIANE   MARGIANE
AT60 AT61 AT120 AT90 AT80 AT82

  ATELIERS ITINÉRANTS
AT130 AT131 AT130 AT131 AT132 AT134

Haut de page Plan du site            Page d'accueil

PÉRIODES D'ACTIVITÉ DES DIFFÉRENTS ATELIERS



Haut de page Plan du site            Page d'accueil