Titre : Musa
buste Musa
Buste de marbre de Musa trouvé à Suse
Voir le compte-rendu de 1939, pages 330 à 341

Phraates IV signe un pacte avec Auguste en 20 avant J.-C., restitue les enseignes prises à Crassus en 53 et permet le retour des prisonniers romains. En échange Auguste lui envoie Musa, une belle italienne dont le statut reste énigmatique, que Phraates ajoute à ses favorites. De l'union de Phraates IV et de Musa naît un fils, Phraates V, plus connu sous le surnom de Phraataces. Au fil des ans Musa parvient à s'élever jusqu'au rang de première épouse de Phraates IV. Son ascendant est tel qu'elle obtient, en 10 avant J.-C., que Phraates envoie ses quatre autres fils à Rome, peut-être en gage de paix, mais plus sûrement pour les écarter de la succession et faire place nette pour Phraataces.
Une fois ce problème réglé Musa empoisonne le vieux Phraates IV, puis épouse son fils Phraataces et s’empare ainsi du pouvoir en son nom. Pour garantir la paix avec Rome Phraataces se voit contraint de renoncer à l'Arménie, ce qui réduit à néant le peu de crédit qu'il avait auprès de la noblesse parthe. Quant à Musa, en tant qu'étrangère elle est détestée depuis toujours. Phraataces et Musa se maintiennent malgré tout jusqu'au début de l'an 4 après J.-C., où ils sont renversés par une révolution de palais. Ils tentent de s'enfuir pour l'Occident, mais sont arrêtés et aussitôt exécutés.

Musa

Musa est la seule reine à figurer dans le monnayage parthe et ses monnaies sont aussi rares que recherchées. Les drachmes à l'effigie de Phraataces et Musa ont été émises avec parcimonie par Ecbatane, et par Rhagae en nombre notablement plus restreint encore. De rarissimes tétradrachmes ont aussi été frappés à Séleucie, et quelques petits bronzes à Ecbatane.
Par le port d'une tiare richement ornée, Musa affiche sans ambiguïté sa qualité de reine.
ΘEAC OYPANIAC   MOYCHC BACIΛICCHC   (Déesse Uranie - Reine Musa) entoure l'effigie de Musa sur les drachmes d'Ecbatane (la titulature des drachmes de Rhagae diffère quelque peu).
L'allusion à la Muse Uranie peut surprendre mais ce n'est pas un cas unique dans le monde oriental à cette époque ; la sœur et épouse de Tigrane IV d'Arménie, contemporaine de Musa, s'identifiait à Erato et l'épouse du roi de Bactriane Hermaios avait pris le nom de Calliope.

drachme Musa
Drachme S.58.10, frappée à Rhagae


Haut de page Plan du site            Page d'accueil